Tout savoir sur la DPGF : définition, utilisation et élaboration

0
142

Le monde des marchés publics et des travaux peut paraître complexe pour les novices. Pourtant, il existe de nombreux outils permettant de cerner ces domaines et d’en faciliter la compréhension. L’un de ces outils est la  décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF) .

Sommaire

Définition de la DPGF

La  DPGF  correspond à un document qui détaille les différents éléments qui constituent le prix global et forfaitaire d’un marché public ou d’un contrat de travaux. Elle est généralement utilisée dans le cadre des  marchés à prix forfaitaire , où un montant global est défini pour l’intégralité du projet ou de sa réalisation.

L’objectif de la DPGF est de lister les différentes prestations réalisées par le maître d’œuvre, ainsi que leurs quantités et leur coût unitaire. Le but est de permettre au maître d’ouvrage et aux autres acteurs du marché de disposer d’une  visibilité claire et précise  sur les éléments constitutifs du prix proposé par l’entreprise contractante.

Pour aller plus loin à ce sujet, vous trouverez plein d’informations complémentaires dans cet article du site Business Review

La DPGF se compose de plusieurs éléments essentiels :

  • L’identification  : La DPGF doit indiquer clairement le nom du marché ou des travaux concernés, ainsi que les coordonnées de l’entreprise contractante et du maître d’ouvrage.
  • Le descriptif  : Chacune des prestations devant être réalisées dans le cadre du marché est détaillée, en mentionnant sa nature, ses caractéristiques techniques et les éléments nécessaires à sa réalisation (matériaux, équipements, etc.).
  • Les quantités  : Pour chaque prestation, la DPGF indique les quantités requises, généralement exprimées en unités (par exemple, mètre carré, heure, kilogramme, etc.).
  • Le coût unitaire  : Il correspond au prix d’une unité de prestation (hors taxe), fixé par l’entreprise contractante.
  • Le montant total  : Cette somme résulte de la multiplication des quantités prévues par le coût unitaire. Elle est également exprimée hors taxes.

Utilité de la DPGF dans les marchés publics et travaux

La DPGF est un outil essentiel dans le cadre de l’exécution des marchés publics et des contrats de travaux, notamment pour les raisons suivantes :

Amélioration de la compréhension et de la transparence

En décomposant le prix global et forfaitaire en plusieurs éléments, la DPGF permet aux différents acteurs du marché, dont le maître d’ouvrage et les entreprises concurrentes, de mieux comprendre la composition du prix proposé par l’entreprise contractante. Cette démarche favorise ainsi la transparence et limite les risques de contestations ultérieures.

Facilitation du suivi et du contrôle des travaux

La DPGF sert également de base pour le maître d’ouvrage lorsqu’il souhaite vérifier que les prestations réalisées correspondent bien à celles prévues dans le contrat. En cas de non-conformité, cette dernière peut constituer un élément probant pour justifier le non-paiement ou la demande de remboursement des sommes dues à l’entreprise contractante.

Aide à la négociation et à la prise de décision

Lors de la phase de négociation entre le maître d’ouvrage et l’entreprise contractante, la DPGF permet d’identifier rapidement les points sur lesquels il est possible d’obtenir une réduction ou une augmentation du prix global et forfaitaire. Elle facilite également la prise de décision en fournissant un tableau comparatif des offres des différentes entreprises.

Élaboration de la DPGF : les étapes clés

Pour établir une DPGF efficace et conforme aux exigences réglementaires, il convient de suivre plusieurs étapes :

  1. Collecte des informations : Il faut tout d’abord recenser toutes les prestations à réaliser dans le cadre du marché ou des travaux, en identifiant leurs spécificités et les quantités nécessaires.
  2. Estimation des coûts unitaires : L’entreprise contractante doit ensuite déterminer le prix d’une unité de prestation, en prenant en compte les coûts liés à la réalisation, aux matériaux, à la main-d’oeuvre, etc.
  3. Rédaction de la DPGF : Les informations collectées dans les étapes précédentes doivent être regroupées dans un document reprenant les éléments mentionnés plus haut (descriptif, quantités, coût unitaire…).
  4. Vérification et validation : Avant de soumettre sa DPGF au maître d’ouvrage, l’entreprise contractante doit s’assurer qu’elle est complète, cohérente et conforme aux stipulations du cahier des charges et de l’acte d’engagement.
  5. Transmission et négociation : La DPGF doit enfin être transmise au maître d’ouvrage, qui pourra demander des modifications ou ajouts si nécessaire, avant de signer le contrat.

En somme, la  décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF)  joue un rôle central dans les marchés publics et les travaux à prix forfaitaire. Elle offre une meilleure visibilité sur les éléments constitutifs du prix proposé par l’entreprise contractante, facilite le suivi et le contrôle des prestations et optimise la gestion des négociations entre les parties. À condition de suivre les étapes clés de son élaboration, la DPGF constitue un outil précieux et indispensable dans le domaine des marchés publics et travaux.